Projets

Afin de nourrir les chantiers en cours et développer de nouveaux axes thématiques, une cartographie de projets est actuellement en cours ayant l’objectif de fédérer les travaux existants en région Centre autour de la thématique « Patrimoine culturel et Biodiversité » et avec l’ambition de travailler à l’identification de nouvelles perspectives de recherche et développement.
Dans cette rubrique les projets des différents laboratoires de recherche associés, de part leur thématique, à Intelligence des Patrimoines sont présentés. Il s’agit d’une liste non exhaustive qui est amenée à évoluer selon les échanges et interactions de la recherche scientifique avec ce programme.

Actisarm

Valorisation des sarments de vigne dans un schéma de traitements alternatifs

Analysant les stimulateurs de défense naturelle (SDN) de la vigne, le programme ACTISARM vise à proposer aux producteurs des produits dits « alternatifs » contre les principales maladies de la vigne en Val de Loire dont les profils toxicologiques et éco-toxicologiques sont plus respectueux de l’Environnement et de la Santé. Les sarments de vigne sont des produits de taille de la vigne à ce jour non valorisés et produits en grands volumes. Ces sarments sont le lieu d’accumulation de composés phénoliques à fort potentiel antifongique et antimicrobien. Le but de ce projet est de tester en serre et au champ la possibilité d’utiliser des extraits de sarments de vigne comme biofongicide.

Responsable scientifique

Arnaud LANOUE – Biomolécules et Biotechnologies Végétales (BBV), EA 2106

Type de projet

Appel à Projet Régional d’Intérêt Régional 2011

Durée

2011-2014

Chantier associé

Vigne & Vin

Alter Frons Mem

Mémoires d’un « Front Intérieur »

Ce projet envisage de conforter et de développer les études historiques et la mémoire de la Grande Guerre en région Centre. À côté des travaux portés par les centres de recherche des régions dévastées par les combats (mémorial de Péronne, Musée de la Grande Guerre du pays de Meaux), tout un champ reste à explorer pour mieux connaître le « Front intérieur », dans les départements certes épargnés par les combats et par l’occupation allemande en 14-18, mais riches en traces mémorielles.
Quels objets incarnent davantage dans la mémoire collective les combats de la Première Guerre mondiale que le canon de 75 testé dans les établissements militaires de Bourges, que l’uniforme bleu horizon fabriqué aux usines Balsan de Châteauroux, avec les boutons de l’usine Bapterosses  de Briare et le masque à gaz produit à Hutchinson à Montargis ? Les aviateurs français s’entraînent au camp d’Avord ; les lanciers du Bengale bivouaquent à Olivet à l’hiver 1914 ; et les populations endurent vie chère et rationnement. Quant au sud du Loir-et-Cher, il abrite autour de Romorantin les camps américains.

Responsable scientifique

Pierre ALLORANT – POuvoirs, LEttres, Normes (POLEN), EA 4710

Type de projet

Labellisation nationale de la Mission du Centenaire

Durée

2014-2019

Arviva

Art de la Renaissance en Val-de-Loire : inventaire, valorisation et analyse

L’efflorescence de la production artistique en Val de Loire à la fin du Moyen Âge et au début de l’ère moderne a donné lieu récemment à des manifestations culturelles et scientifiques d’importance (exposition « Tours 1500, capitale des arts » au Musée des Beaux-Arts de Tours 2012 ; colloque international Tours 1500, CESR mai 2012). Ces travaux ont mis en évidence le dynamisme des réseaux professionnels et familiaux des cercles de la production artistique et de la commande, plus particulièrement dans les domaines des arts visuels et des arts précieux (peinture, enluminure, vitrail, sculpture, orfèvrerie, tapisserie …). Arviva vise à poursuivre la reconstitution de ce tissu humain en le croisant avec celui de la production artistique afin d’étudier toutes les facettes de ce foyer majeur de la première Renaissance.

Responsable scientifique

Pascale CHARRON – Centre d’études supérieures de la Renaissance (CESR), UMR 7323

Type de projet

Appel à Projet Régional d’Intérêt Académique 2014

Durée

2014-2016

Chantier thématique associé

Chantier Chambord-Châteaux

ATMOCE

L’atelier monétaire gaulois de Cenabum. Production des bronzes carnutes IIe-Ier s. av. J.-C.

Ce projet repose sur l’étude hautement pluridisciplinaire de l’atelier monétaire gaulois d’Orléans, dans toutes ses composantes, afin de caractériser le plus finement possible cette structure de production et d’apporter un éclairage nouveau à notre connaissance des ateliers monétaires gaulois. Les investigations seront élargies aux sites orléanais ayant livré du mobilier gaulois et au territoire des Carnutes. Il s’agira alors de rassembler et confronter des données numismatiques, archéologiques, archéométriques et spatiales afin de comprendre et préciser la production monétaire en bronze chez les Carnutes aux IIe et Ier siècles av. n.è. Plus largement, ce projet sera également l’occasion de nourrir ou d’amorcer une réflexion sur l’usage de la monnaie de bronze et la question de la fiduciarité au second âge du Fer.
Près de 200 monnaies et résidus métalliques en bronze seront analysés selon des méthodes d’analyses non destructives développées en Région Centre-Val de Loire. L’ensemble des données produites sera interprété par un consortium d’historiens, d’archéologues, de numismates et de spécialistes des analyses physico-chimiques.
Le projet ATMOCE fédère des laboratoires de recherche et des acteurs majeurs de terrain de la Région Centre-Val de Loire issus des sciences humaines et sociales et de la chimie. Il s’inscrit pleinement dans l’axe Monnaie et finance de la MSH Val de Loire et bénéficie du label Intelligence des Patrimoines.

Responsable scientifique

Sylvia NIETO-PELLETIER – Institut de recherche sur les archéomatériaux, Centre Ernest-Babelon (IRAMAT-CEB), UMR 5060

Type de projet

Appel à Projet Régional d’Intérêt Régional 2016

Durée

2016-2019

BioMareau - II

Dynamique de recolonisation de la biodiversité après travaux d’entretien du lit de la Loire

Ce projet de recherche est centré sur l’étude du fonctionnement sédimentaire et écologique de l’hydrosystème Loire dans le cadre des travaux d’entretien du lit du fleuve réalisés par les services de l’Etat pour la protection des populations contre le risque inondation. Dans un précédent projet (Plan Loire 2012-2015), nous avons étudié pendant trois ans la dynamique sédimentaire et la recolonisation progressive par différentes composantes de la biodiversité (végétation herbacée et ligneuse, entomofaune, avifaune, castor d’Europe), d’un îlot suite à sa dévégétalisation et son arasement, au sein de la mosaïque d’îles de Mareau-aux-prés (Loiret). Dans ce nouveau projet, cette approche multidisciplinaire sera poursuivie pour (i) acquérir sur ce site de référence des données jusqu’à 6 ans après travaux, permettant une modélisation écologique de l’impact de ces travaux (ii) étendre l’acquisition de données sur d’autres sites en Loire Moyenne, afin d’évaluer la généricité de nos premiers résultats (iii) d’étudier l’impact de l’envahissement des peupleraies/saulaies par l’Erable negundo sur la flore et la faune locale (iv) développer l’ingénierie environnementale par drone (v) intégrer une approche paysagère afin d’analyser l’impact des travaux sur les acteurs locaux.

Responsable scientifique

Marc VILLAR – Institut national de la recherche agronomique Val de Loire (INRA Val de Loire – UR AGPF)

Type de projet

Appel à Projet Régional d’Intérêt Régional 2016

Durée

2016-2019

BioVal

Évaluation de la biodiversité dans les vignobles du Centre-Val de Loire

Le Ministère de l’Agriculture place la lutte contre l’érosion de la biodiversité et la valorisation des services écosystémiques qu’elle fournit comme des thématiques prioritaires du programme national de développement agricole et rural 2014-2020 ou de son projet agro-écologique. Il apparaît désormais clair que la préservation de la biodiversité est un des facteurs clés nécessaire pour assurer la pérennité de l’agriculture, y compris la viticulture. La biodiversité associée au vignoble étant variable d’un terroir à un autre, d’une parcelle à une autre, un état des lieux en Centre Val de Loire est nécessaire et n’a pas encore été réalisé. Les Arthropodes (insectes, arachnides….) sont de véritables bio-indicateurs des milieux et l’étude de ces invertébrés permet d’évaluer l’hétérogénéité et la qualité écologique de façon pertinente.

L’inventaire sera réalisé du Sancerre au Chinon en considérant les différents terroirs du Centre-Val de Loire à l’échelle du paysage et de la parcelle: conduite culturale, aménagements, AOC, corridors écologiques, trame verte et bleue… Les inventaires seront analysés à l’espèce et au trait fonctionnel (régime alimentaire). Les résultats obtenus permettront de relier la biodiversité taxonomique et fonctionnelle aux vignobles du centre et serviront de base à des préconisations en terme de gestions agrocécologiques.

Responsable scientifique

Marlène GOUBAULT –  Institut de Recherche sur la Biologie de I’insecte (IRBI), UMR 7261

Type de projet

Appel à Projet Régional d’Intérêt Régional 2015

Durée

2015-2018

Chantier associé

Vigne & Vin

Chambord

Valorisation touristique du patrimoine et du paysage

L’objectif de ce projet est de cartographier les différentes populations et acteurs concernés par le Domaine national de Chambord et d’analyser la dynamique des représentations sociales que ces différentes parties prenantes ont de ce territoire. Il s’agit ici d’identifier l’impact réel ou ressenti que ces représentations ont sur les populations et acteurs consultés, en particulier sur les manières dont les habitants voient la relation entre ce patrimoine, le paysage environnant et leurs propres attentes.
Les influences réciproques, entre les représentations sociales et les projets de développement territorial, seront analysées afin de fournir aux acteurs de la Région Centre-Val de Loire des outils d’observation et d’analyse adaptés aux domaines patrimonial et paysager.

Responsable scientifique

Stéphane ONNÉE – Val-de-Loire Recherche en Management (VALLOREM), EA 6296

Type de projet

Appel à Projet Régional d’Intérêt Régional 2014

Durée

2014-2017

Chantier thématique associé

Chantier Chambord-Châteaux

 

Chêne&Vin

Développement d’outils d’identification d’espèces de chêne et de leur impact sur les vins de Loire

Responsable scientifique

Émilie DESTANDAU – Institut de Chimie Organique et Analytique (ICOA), UMR 7311

Type de projet

Appel à Projet Régional d’Intérêt Régional 2016

Durée

2016-2019

Chantier associé

Vigne & Vin

COSTAUD

Contribution des ongulés au fonctionnement de l’écosystème et aux services rendus à Chambord

Le Domaine National de Chambord (DNC), inscrit au patrimoine mondial de l’humanité depuis 1981, est reconnu pour son château, son parc, la pratique de la chasse et le cerf, son animal emblème. Dans la dynamique « Intelligence des Patrimoines », l’ambition de COSTAUD est d’améliorer la compréhension des paysages du DNC par une approche pluridisciplinaire et intégrée du rôle des ongulés sauvages, cerf et sanglier, comme acteurs dynamiques des écosystèmes contemporains. Nous proposons trois angles d’attaque complémentaires. Le premier vise à définir comment la diversité des usages, dont la chasse, et la place dédiée au cerf et au sanglier ont façonné les paysages et les habitats actuels du DNC. Le second se focalise sur des composantes de la biodiversité et plus spécifiquement sur l’implication du cerf et du sanglier dans les processus de transport des graines et dans les processus physiques et chimiques qui affectent les propriétés du sol, la germination des graines, la répartition spatiale des plantes, la composition des communautés végétales et en cascade d’autres groupes taxonomiques comme l’avifaune forestière. Le troisième aborde la dimension socio-économique et propose d’évaluer en quoi la présence du cerf influe sur la fréquentation touristique et les services culturels rendus par le DNC. La finalité de COSTAUD est de pouvoir adapter la gestion de fortes populations d’ongulés sauvages et de leurs habitats en tenant compte à la fois des conséquences socio-économiques des impacts et des services rendus à l’homme par ces animaux.

Responsable scientifique

Christophe BALTZINGER – Institut national de recherche en sciences et technologies pour l’environnement et l’agriculture (Irstea)

Type de projet

Appel à Projet Régional d’Intérêt Régional 2015

Durée

2015-2018

Chantier thématique associé

Chantier Chambord-Châteaux

 

GaRom

Gaulois et Romains en Région Centre

Le projet vise à étudier les différentes formes d’habitat et de leurs réseaux à la fin de la période gauloise et au début de la période romaine, avec un regard tout particulier sur les phénomènes de rupture et de continuité entre la Gaule indépendante et la Gaule romaine en région Centre. Il s’appuie sur trois actions archéologiques et une action documentaire complémentaire. Les recherches s’intègrent dans une perspective de développement du tourisme patrimonial et manifestent le souci d’une formation professionnelle pour les étudiants, ainsi que l’atteste la collaboration avec trois partenaires non académiques.

Responsable scientifique

Sylvie CROGIEZ-PÉTREQUIN – Centre Tourangeau d’Histoire et d’études des Sources (CeTHiS), EA 6298

Type de projet

Appel à Projet Régional d’Intérêt Régional 2015

Durée

2015-2018

INCA

Invasion fulgurante de la pyrale du buis cydalima perspectalis en Région Centre-Val de Loire

L’arrivée récente de la pyrale du buis constitue un problème pour les producteurs horticoles de l’ornement et leurs clients, à savoir les particuliers pour l’environnement privé, et les acteurs du paysage pour les espaces publics et privés. En région Centre, les impacts socio-économiques ne se limitent pas à cette dimension ornementale. De par sa richesse en châteaux et en parcs et jardins « à la française », c’est aussi son patrimoine culturel et touristique qui risque d’être affecté par l’invasion fulgurante de cet insecte. Les dégâts occasionnés par les chenilles peuvent aboutir à la mort des arbres. L’introduction et l’expansion rapide de ce nouveau ravageur apparaissent représentatives des perturbations engendrées par les mutations économiques du secteur horticole. Le caractère émergent de cette invasion constitue une opportunité pour agir précocement tout en étudiant les mécanismes de ce type de processus. Dans ce cadre, nous nous proposons de retracer l’origine de l’insecte, ses voies d’introduction, ses capacités de dispersion, les facteurs biologiques impliqués dans son caractère invasif, mais également de tester une méthode de lutte alternative et de mettre à la disposition de la région des outils appropriés d’aide à la gestion du risque en s’appuyant sur une approche de science participative. Ce projet participe à la dynamique Intelligence des Patrimoines.

Responsable scientifique

Alain ROQUES – Institut national de la recherche agronomique Val de Loire (INRA Val de Loire – UR URZF)

Type de projet

Appel à Projet Régional d’Intérêt Régional 2015

Durée

2015-2018

Chantier associé

Chambord-Châteaux

Itinera Minora

Élaboration d’un nouvel ouvrage de découverte du territoire

La valorisation croisée des différents types de patrimoines en région Cente-Val de Loire est au cœur du projet Itinera minora, « chemins détournés ». Il vise à l’élaboration d’un ouvrage de découverte « prototype » proposant différents itinéraires sur un territoire restreint (décliné en applications à l’usage des smartphones et tablettes), à destination d’un large public, outil privilégié de valorisation, de diffusion et d’appropriation de la diversité patrimoniale (histoire, paysages, patrimoines naturels, culturels et alimentaires).

Responsable scientifique

Thibaut BOULAY – L’Équipe Alimentation (LÉA), EA 6294

Type de projet

Appel à projet MSH Val-de-Loire 2013

Chantier associé

Vigne & Vin

Locmem

Lieux de pouvoir, lieux de culture et lieux de mémoire en région Centre

À rebours d’une idée reçue, la région Centre-Val de Loire dispose d’une forte identité historique masquée derrière le rassemblement capétien des duchés, mais repérable dans les trois provinces et généralités d’Ancien Régime de Bourges, d’Orléans et de Tours. Depuis le Moyen Âge, le réseau urbain est resté remarquablement stable et les villes principales ont développé une vie culturelle et artistique qui a pu s’appuyer sur leur essor démographique mais aussi sur le déploiement d’espaces de sociabilité, de manifestations artistiques et de pratiques culturelles. La Région Centre a donc, au cours de son histoire, permis la cristallisation de nombreux « lieux » de sa mémoire politique et culturelle et son développement futur passe aussi par une connaissance approfondie de ces lieux et des synergies et dynamiques dont ils ont été le support.

Responsable scientifique

Pierre ALLORANT – POuvoirs, LEttres, Normes (POLEN), EA 4710

Type de projet

Appel à Projet Régional d’Intérêt Académique 2012

Durée

2012-2015

Marignan

Travail scientifique autour de la reconstitution de la Célébration de Marignan organisée par Léonard de Vinci en 1518

Ce projet vise à reconstituer en juillet 2015, à Amboise et Romorantin, le simulacre de la bataille de Marignan organisé en mai 1518 par Léonard de Vinci, événement destiné à mettre en valeur le Roi de guerre François Ier. De cette fête témoigne l’ambassadeur de Mantoue qui décrit une reconstitution spectaculaire où participèrent des milliers de figurants, autour d’un château de bois et de tissu attaqué par des canons chargés à blanc.
2015 est l’anniversaire d’une date emblématique connue de tous les Français, il s’agit moins de célébrer une victoire française qu’un événement lieu de mémoire qui marque les débuts de l’ère François Ier, vue comme point d’origine de la Renaissance française.

La mise en place d’un site Internet – www.marignan2015.fr – permettra de suivre l’important travail historique autour de la reconstitution de la célébration de Marignan et des recherches sur la culture matérielle de la Renaissance.

Responsable scientifique

Pascal BRIOIST – Centre d’études supérieures de la Renaissance (CESR), UMR 7323

Type de projet

Appel à Projet Régional d’Intérêt Régional 2014

Durée

2014-2015

Chantier associé

Chambord-Châteaux

MARMOUTIER II

Bâtir, vivre et mourir à Marmoutier (Antiquité-Epoque contemporaine)

Le monastère de Marmoutier, fondé par saint Martin vers 370, a perduré jusqu’à la Révolution française. Le programme conduit sur ce site par le Laboratoire Archéologie et Territoires depuis 2005, avec le soutien de la Région Centre, de la Ville de Tours et de l’Etat, vise à comprendre l’organisation spatiale du site dans la longue durée, en prenant en compte les spécificités environnementales liées à la proximité de la Loire et du coteau, et à en étudier les édifices majeurs. De 2012 à 2014, la poursuite des travaux a apporté de nombreuses informations sur les églises abbatiales successives et leur usage funéraire comme sur les édifices d’accueil. Dans le cadre de ce nouveau programme, au cours duquel sera célébré en 2016 le 1700e anniversaire de la naissance de Martin, l’accent sera placé sur l’occupation antique et du très haut Moyen Âge, sur la publication, selon un modèle dynamique, des bâtiments d’accueil et sur la valorisation menée en partenariat avec la Ville de Tours et Centre Sciences. Ce programme de recherche est le préalable indispensable au projet de restauration et de mise en valeur porté par la Ville et la DRAC du Centre, avec le soutien scientifique du LAT, pour lequel un comité scientifique a été établi en octobre 2014, l’objectif étant de faire de Marmoutier un haut lieu du tourisme culturel et religieux aux échelles régionale, nationale et européenne.

Responsable scientifique

Elisabeth LORANS – Cités, Territoires, Environnement et Sociétés (CITERES – Équipe LAT), UMR 7324

Type de projet

Appel à Projet Régional d’Intérêt Régional 2015

Durée

2015-2018

Chantier thématique associé

Chantier Chambord-Châteaux

Musi2R

Musique dans les résidences royales

L’objectif de ce projet est d’étudier le paysage sonore de la cour de France entre le XVIe et XVIIIe siècle, patrimoine immatériel encore très mal connu, et d’imaginer de nouvelles manières d’investir musicalement les résidences royales.
Les nombreuses résidences royales et aristocratiques allant du Val de Loire à l’Île-de-France forment un ensemble de lieux ayant entretenu d’intenses relations. La musique pratiquée dans ces espaces ainsi que les sons ayant accompagné la vie de ceux qui y ont vécu sont encore mal connus sur le plan historique et sont encore peu intégrés dans l’offre touristique.
Ce patrimoine immatériel peut pourtant être abordé de façon très concrète et à destination d’un large public, grâce à des expériences musicales et sonores menées dans les espaces patrimoniaux mêmes où l’histoire s’est écrite.

Responsable scientifique

Rémy CAMPOS –  Centre d’études supérieures de la Renaissance (CESR), UMR 7323

Type de projet

Appel à Projet Régional d’Intérêt Régional 2014

Durée

2014-2015

Chantier associé

Chambord-Châteaux

NaTour

Valorisation touristique du patrimoine naturel de la région Centre

Ce projet se propose d’étudier les pratiques et les représentations associées au « tourisme de nature » en région Centre-Val de Loire, telles qu’elles sont imaginées, expérimentées et racontées par les touristes et les habitants. NaTour se penche sur la manière dont les touristes, les visiteurs et les habitants imaginent et pratiquent la nature en région Centre et étudie principalement les relations et interconnexions entre représentation du paysage, tourisme de nature et des activités potentiellement liées (visites naturalistes, goûts du terroir, vie rurale, jardins, parcs, etc.). Alors que la plupart des travaux portent soit sur les touristes, soit sur les populations locales, il s’agit de lever un verrou fort : connaitre les contextes et les contenus des échanges entre touristes, habitants et médiateurs autour des questions de « nature » (environnement, écologie, agriculture, etc.).
Quels sont les messages portés par les habitants et les médiateurs, quels sont les savoirs locaux transmis, et réceptionnés ? Quatre objectifs sont visés : mieux intégrer le tourisme dans l’environnement social, naturel et culturel ; mieux intégrer l’éducation à l’environnement, au patrimoine et au paysage dans les activités touristiques et de loisirs; expérimenter des outils innovants basés sur un processus participatif, participer à l’élaboration d’une identité dynamique pour la Région, en s’appuyant notamment sur l’inscription UNESCO du Val de Loire.

Responsable scientifique

Jean-Louis YENGUÉ – Cités, Territoires, Environnement et Sociétés (CITERES – Équipe IPAPE), UMR 7324

Type de projet

Appel à Projet Régional d’Intérêt Régional 2014

Durée

2014-2016

Chantier thématique associé

Chantier Chambord-Châteaux

Oxyferti

Antioxydants extraits de plantes de la Region Ligerienne dans le contrôle de la fertilité des volailles

En région Centre, les productions de volailles de chair sont principalement positionnées sur les segments de grande qualité (labels, fermiers) qui sont les mieux à même d’intégrer des matières premières produites localement. Les performances de reproduction des parentaux sont encore trop souvent négligées conduisant à des sous-productions de poussins de qualité. Les complexes anti-oxydants tels que la vitamine E incorporés à l’alimentation ont un rôle bénéfique dans la fertilité et le développement embryonnaire du poulet. Dans ce contexte, l’objectif de notre projet est double : 1) – déterminer de nouveaux indicateurs de performance de fertilité et de caractères associés (engraissement, croissance) à l’aide d’outils d’imagerie médicale permettant un meilleur suivi du développement des gonades, de la production des gamètes et finalement de la fertilité et 2) d’identifier les effets de molécules d’origine végétale à activité anti-oxydante et anti-inflammatoire qui pourront être ajoutées à l’alimentation. Ces travaux permettront de limiter les pertes en accouvage et de favoriser une meilleure qualité du poussin en s’appuyant sur des ressources produites en région Centre. Menés à la fois en station expérimentale et en élevage de la région Centre, ils faciliteront également le repérage des animaux à risque d’infertilité, la prévention des problèmes de bien-être liés par exemple au rationnement, et permettront d’adapter rapidement la conduite d’élevage pour conserver un bon niveau de production.

Responsable scientifique

Pascal FROMENT – Institut national de la recherche agronomique Val de Loire (INRA Val de Loire – UR PRC)

Type de projet

Appel à Projet Régional d’Intérêt Régional 2015

Durée

2015-2018

Pavitoen

Paysages et patrimoines viticoles et œnotourisme

Ce projet analyse les patrimoines et paysages viticoles et les met en relation avec les pratiques œnotouristiques en région Centre-Val de Loire. Les paysages et les patrimoines viticoles régionaux seront spatialement identifiés, classés et caractérisés. Cette étude doit permettre de sensibiliser le public à l’empreinte du travail des vignerons sur le patrimoine bâti et les paysages ainsi qu’à l’importance des savoir-faire viticoles et de la pérennité de la biodiversité pour la fidèle expression des terroirs.
Les pratiques œnotouristiques seront étudiées par des enquêtes qui dresseront un diagnostic territorial et un modèle opérationnel de pratique œnotouristique en région Centre-Val de Loire. Ce modèle sera comparé à ceux des autres régions et pays analysés. Cette comparaison aura pour effet d’enrichir et de mieux comprendre les pratiques dans leur contexte territorial, social économique et culturel, en dressant un ou plusieurs modèles de réussites.

Responsable scientifique

François LEGOUY – Centre d’Études pour le Développement des Territoires et l’Environnement (CEDETE), EA 1210

Type de projet

Appel à Projet Régional d’Intérêt Académique 2013

Durée

2013-2015

Chantier associé

Vigne & Vin

 

Périurbains

Élaboration d’un vocabulaire du périurbain permettant de définir et analyser ses territoires, paysages et formes bâties

Le périurbain fait souvent l’objet d’études menées sur la base d’indicateurs plutôt quantitatifs qui stigmatisent le gaspillage foncier de son étalement, l’artificialisation des sols, le piètre bilan carbone qui révèle la domination de l’automobile, la faible performance énergétique des bâtiments, l’entre-soi qui y régnerait, la banalité et la répétitivité de ses espaces bâtis. Les historiens d’art ont longtemps laissé l’étude de ces territoires aux géographes, aux urbanistes ou aux sociologues. Les chercheurs de l’Inventaire général du patrimoine culturel ont en revanche été tôt confrontés au périurbain. Grâce à eux, le périurbain apparaît aujourd’hui comme un objet incontournable, qu’il convient d’étudier sur la base de critères plus qualitatifs et plus objectifs.
Le projet Périurbains vise à élaborer un vocabulaire du périurbain, capable de décrire ce qui constitue ce territoire (zones commerciales, zones pavillonnaires, infrastructures, friches, etc.), un thesaurus multilingue, et une méthode de définition, d’analyse et d’évaluation des territoires, paysages et formes bâties du périurbain, à partir de territoires tests. Cette méthode est conçue pour être utilisable en d’autres champs de l’histoire de l’architecture et de la ville et par d’autres sciences de l’homme et de la société.

Responsable scientifique

Jean-Baptiste MINNAERT – Interactions, transferts et ruptures artistiques et culturelles (InTRu), EA 6301

Type de projet

Ministère de la Culture

POLLEN

Impact de l’urbanisation sur les abeilles et le service de pollinisation en région Centre-Val de Loire

En contribuant à la pollinisation d’une grande diversité de plantes, les quelques 1000 espèces d’abeilles sauvages de France constituent des insectes clés dans la plupart des écosystèmes naturels et anthropisés. Pourtant, l’étalement urbain et l’utilisation d’importantes quantités de produits phytosanitaires sont des menaces importantes pour les communautés d’abeilles. L’ambition de POLLEN, inscrit dans la dynamique Intelligence des Patrimoines, est de déterminer l’importance de variables paysagères et environnementales sur la composition et l’abondance des abeilles sauvages le long de gradients d’urbanisation dans les principales villes de la Région Centre-Val de Loire. Pour cela, nous utiliserons des méthodes traditionnelles (taxonomie) ainsi que des méthodes innovantes basées sur des analyses ADN par métabarcoding. Les insectes seront échantillonnés dans des espaces verts, des jardins collectifs ou des zones de jardins privatifs. En parallèle, nous analyserons le service écosystémique de pollinisation produit par ces abeilles envers des plantes d’intérêt agricole (plantes maraichères). Pour atteindre ce but, notre consortium regroupe 8 unités de recherche spécialisées en écologie, sciences de l’environnement et sciences humaines ainsi que deux villes, une fédération d’associations naturalistes et l’association BiodiversCity. Ce projet permettra de fédérer des recherches sur un thème encore peu étudié au niveau régional et générera des résultats valorisables dans la gestion des espaces verts par les collectivités et les particuliers dans une but de conservation de la biodiversité.

Responsable scientifique

Raphaël BOULAY – Institut de Recherche sur la Biologie de l’Insecte (IRBI), UMR 7261

Type de projet

Appel à Projet Régional d’Intérêt Régional 2016

Durée

2016-2019

PROTECTODO

Biologie de la conservation des odonates dans un climat changeant

La région Centre abrite l’une des plus importantes diversité en espèces de libellules en France. Les libellules ont un rôle primordial dans les écosystèmes aquatiques, où la larve se développe, et terrestres, où l’adulte évolue, faisant de la conservation de cette biodiversité un enjeu primordial. La région Centre possède également un patrimoine culturel très riche. Le projet PROTECTODO établira un pont entre les patrimoines naturels et culturels en traitant les domaines des châteaux de la Loire comme lieux privilégiés de conservation des libellules. Notre projet, à vocation de gestion conservatoire, s’appuiera sur un savoir fondamental en éco-physiologie des libellules afin de répondre à
l’enjeu environnemental du maintien de la biodiversité dans les espaces à la fois naturels et anthropisés. Nous analyserons les conditions permettant le maintien d’une espèce clé menacée d’extinction dans les milieux naturels. Des expérimentations en laboratoire seront primordiales pour comprendre l’absence de cette espèce dans certaines zones à priori favorables. Enfin, nous étudierons comment de simples aménagements dans les domaines des châteaux pourraient recréer ces conditions favorables. Le projet ambitionne également d’analyser l’évolution de ces conditions de vie en fonction des changements climatiques.

Responsable scientifique

Sylvain PINCEBOURDE – Institut de Recherche sur la Biologie de l’Insecte (IRBI), UMR 7261

Type de projet

Appel à Projet Régional d’Intérêt Régional 2015

Durée

2015-2018

Chantier associé

Chambord-Châteaux

ReForest

Garantir le renouvellement de la ressource forestière en assurant l’équilibre forêt-gibier

La nouvelle Loi d’Avenir pour l’Agriculture, l’Alimentation et la Forêt (LAAF) définit de nouvelles dispositions pour le cadrage de la politique forestière, y compris des dispositions pour remédier aux problèmes liés aux aspects d’équilibre forêt-gibier. Le projet propose, pour la région Centre-Val de Loire, d’étudier si, et comment, la démarche de plan de prévention des risques (PPR) peut s’appliquer aux dégâts forestiers par la grande faune. Le projet a comme objectifs (i) de développer des outils innovants d’aide à la décision pour cartographier et estimer les dégâts du gibier sur la forêt, (ii) d’élaborer des fiches d’actions en proposant des actions préventives, correctives et curatives destinées à rétablir et à atteindre l’équilibre forêt-gibier là où il n’est pas constaté, (iii) de tester des procédures nouvelles et existantes pour améliorer la concertation et les processus participatifs des instances multi-acteurs dans l’esprit et en échange avec le programme national SYLVAFAUNE et (iv) de sensibiliser les différents acteurs sur ce thème. La finalité du projet est de servir comme pilote pour la mise en application de la LAAF sur le thème d’équilibre forêt-gibier et de développer un démonstrateur pour gérer l’équilibre forêt-gibier aux échelles et enjeux multiples.

Responsable scientifique

Anders MÅRELL – Institut national de recherche en sciences et technologies pour l’environnement et l’agriculture (Irstea)

Type de projet

Appel à Projet Régional d’Intérêt Régional 2016

Durée

2016-2019

ReNom

Un parcours dans les œuvres de Rabelais et de Ronsard, à la découverte de leurs lieux et personnages

Le projet ReNom développé par l’équipe des Bibliothèques Virtuelles Humanistes (BVH) du Centre d’études supérieures de la Renaissance, en collaboration avec le Laboratoire d’Informatique de Tours, permet de mettre à disposition du public des outils pour naviguer à partir des noms de personnes et des noms de lieux dans les textes de Rabelais et de Ronsard. ReNom tend avant tout à promouvoir les lieux de la région et de ses environs cités dans les textes de la Renaissance et d’inciter au tourisme littéraire.

L’utilisateur a à sa disposition les textes de référence issus du site des BVH et les informations sur les entités nommées. Par le biais du module de géolocalisation, il peut effectuer des recherches multicritères et naviguer de lieu en lieu. Le téléchargement des textes au format epub permet à l’utilisateur de disposer de ces ressources là où il se trouve.

Le site ReNom crée une cartographie interactive permettant aux touristes et aux amateurs de littérature de parcourir les lieux et de se documenter sur les personnages des œuvres de Rabelais et de Ronsard.

Responsable scientifique

Marie-Luce DEMONET – Centre d’études supérieures de la Renaissance (CESR), UMR 7323

Type de projet

Appel à Projet Régional d’Intérêt Régional 2011

Durée

2011-2014

RENUMAR

Ressources numériques pour l’édition des archives de la Renaissance – De minute en minute 2.0

RENUMAR entend valoriser le patrimoine archivistique de la Renaissance (mi-XVe – mi-XVIIe siècle) conservé en Région Centre-Val de Loire. Le projet repose sur l’établissement, au milieu des années 2000, d’une première base de données (« De minute en minute »), actuellement hébergée sur le site des Bibliothèques Virtuelles Humanistes (BVH) du CESR, qui permettait à un large public d’accéder à des analyses ou à des transcriptions des minutes notariées conservées dans les fonds des Archives Départementales d’Indre-et-Loire. RENUMAR prend appui sur l’héritage précieux de cette base, mais ambitionne de la faire évoluer dans trois nouvelles directions : étendre l’enquête aux différents fonds de la Renaissance conservés dans les dépôts des Archives Départementales et Municipales ; animer, autour de la base de données, des manifestations qui encouragent le public à s’approprier ce patrimoine ; mettre à la disposition des spécialistes, comme des amateurs éclairés, un outil numérique de publication et d’édition collaboratif avec les normes les plus exigeantes de l’édition scientifique. Ce projet est complémentaire des programmes développés au sein d’Intelligence des Patrimoines ARVIVA et RIHVAGE, et du projet régional ECRISA porté par la MSH Val de Loire. Grâce à ces partenariats et à la position du CESR labellisé par la TGIR Huma-Num, RENUMAR pourra aussi participer au réseau international des humanités numériques animé par l’infrastructure européenne Dariah.

Responsable scientifique

Florence ALAZARD – Centre d’études supérieures de la Renaissance (CESR), UMR 7323

Type de projet

Appel à Projet Régional d’Intérêt Régional 2016

Durée

2016-2019

ReViSMartin

Renaissance virtuelle de la collégiale Saint-Martin de Tours

En vue de la célébration, en 2016, du 1700e anniversaire de la naissance de saint Martin et en liaison avec un programme de restauration et de réaménagement du Musée Saint-Martin, de nouveaux outils numériques au fort potentiel muséographique seront proposés par le CESR de Tours, s’appuyant sur une collaboration scientifique avec le musée et l’expérience de reconstitution sonore et visuelle d’édifices religieux déjà acquise. Il s’agit de développer une maquette 3D de la collégiale Saint-Martin avec intégration d’une bande son spatialisée donnant à entendre un chef d’œuvre de la musique polyphonique composé par Jean Ockeghem, principal musicien des rois de France et plus haut dignitaire de la collégiale à la fin du XVe siècle. Cette maquette 3D sera déclinée en deux applications : un film d’environ 7 minutes (avec animation des personnages), permettant d’apprécier la vie liturgique et musicale de la basilique à son apogée et une application interactive permettant à l’utilisateur, doté d’un casque et de lunettes 3D, d’entrer dans l’espace virtuel et acoustique de la basilique pour se promener en libre visiteur. D’autres outils numériques, développés pour tablettes, permettront l’approfondissement du contenu historique et musical. Ce projet participe à la dynamique Intelligence des Patrimoines et s’inscrit dans le domaine potentiel de spécialisation « TIC et services pour le tourisme patrimonial » identifié par la Stratégie Régionale de l’Innovation.

Responsable scientifique

David FIALA – Centre d’études supérieures de la Renaissance (CESR), UMR 7323

Type de projet

Appel à Projet Régional d’Intérêt Régional 2015

Durée

2015-2017

Rihvage

Recherches interdisciplinaires sur l’histoire des châteaux et des cours en Val de Loire à l’âge médiéval et renaissant

Si l’histoire événementielle des châteaux du Val de Loire est bien connue, leurs dynamiques d’ensemble restent à ce jour peu étudiées, principalement en raison de l’éparpillement des sources et de l’absence d’une synergie de recherche mettant en relation les différentes approches disciplinaires.

Rihvage se fixe donc pour objectif de :

  • Fédérer les recherches interdisciplinaires et transversales sur les châteaux et les cours du Val de Loire, dans toutes leurs dimensions sociales, politiques, économiques, artistiques et culturelles;
  • Initier de nouvelles recherches dans tous ces champs en tentant si possible de les croiser grâce à des chantiers-ateliers qui seront présentées sur le portail;
  • Réunir dans une base de données la bibliographie et les archives éparpillées concernant les châteaux et les cours du Val-de-Loire et, de manière plus générale, ayant trait aux recherches castrales et curiales;
  • Mettre en valeur ces recherches grâce à un portail.

Responsable scientifique

Benoist PIERRE – Centre d’études supérieures de la Renaissance (CESR), UMR 7323

Type de projet

Appel à Projet Régional d’Intérêt Académique 2012

Durée

2012-2014

Chantier associé

Chambord-Châteaux

SaRC

La santé en région Centre au Moyen Âge et à la Renaissance

Le projet a pour ambition de reconstruire l’histoire matérielle, sociale et culturelle des savoirs médicaux, des pratiques et des gestes de santé, ainsi que des moyens thérapeutiques en Région Centre entre Moyen Age et Renaissance. SaRC a également l’ambition de reconstituer le patrimoine immatériel de la culture médicale  grâce à la reconstruction des gestes de santé et de la perception et représentation du corps et de la maladie.

Responsable du projet

Concetta PENNUTO –  Centre d’études supérieures de la Renaissance (CESR), UMR 7323

Type de projet

Appel à Projet Régional d’Intérêt Régional 2013

Durée

2013-2016

Sculpture 3D

Pour une sculpture plus vraie que nature : reconstitution 3D, du scientifique au grand public

Ce projet a pour objectif de valoriser le patrimoine sculpté de la Renaissance en Région Centre-Val de Loire, encore trop méconnu malgré sa qualité et son importance. Il se place sur le terrain original de la reconstitution 3D d’œuvres emblématiques du patrimoine sculpté régional pour en proposer une exploitation inédite dans trois domaines : la recherche, l’enseignement universitaire et le tourisme en Région Centre-Val de Loire.
Des expositions en réalité virtuelle dans des hauts lieux patrimoniaux (exposition en 2018 au Musée des Beaux Arts de Tours, …) bénéficieront ainsi des dernières avancées en matière de visualisation 3D et d’immersion des spectateurs et seront éclairées par des analyses d’histoire de l’art qui tireront profit de cette technologie de pointe.

Responsable scientifique

Marion BOUDON-MACHUEL – Centre d’études supérieures de la Renaissance (CESR), UMR 7323

Type de projet

Appel à Projet Régional d’Intérêt Régional 2014

Durée

2014-2017

Chantier thématique associé

Chantier Chambord-Châteaux

Sicavor

Système d’information contextuel sur les caves d’Orléans

Par le biais d’une analyse historique et architecturale des sous-sols de la ville d’Orléans, le projet Sicavor vise à inventorier les trames urbaines anciennes, des espaces publics (voirie, places) aux espaces artisanaux, industriels et civils.
Les réseaux souterrains, qui restent mal identifiés et constituent un facteur de risque dans les aménagements urbains, composent une véritable opportunité de renouveler, par la prospection, la documentation archéologique et architecturale, l’histoire des centres urbains.
Étendue aux diverses activités artisanales et industrielles que ces caves ont abritées, la recherche permettra grâce à l’apport de partenariats croisés d’élaborer une méthodologie référentielle, transposable à d’autres secteurs de la ville ou à d’autres villes.

Responsable scientifique

Alain SALAMAGNE – Centre d’études supérieures de la Renaissance (CESR), UMR 7323

Type de projet

Appel à Projet Régional d’Intérêt Régional 2014

Durée

2014-2017

Solidar

Diachronie de l’occupation du sol : télédétection LIDAR en forêt Chambord, Boulogne, Russy

Cette analyse diachronique de l’occupation du sol à partir de la télédétection LIDAR (Light Detection and Ranging) des forêts domaniales de Chambord, Boulogne, Russy et Blois souhaite :

  • Apporter des connaissances sur l’histoire des paysages et des peuplements.
  • Etudier l’impact de l’utilisation ancienne des sols sur l’état et le fonctionnement des écosystèmes actuels par le croisement de sources archéologiques, écrites, géomorphologiques et écologiques.

L’analyse diachronique de ces structures nous permettra de mieux comprendre les transformations du paysage dans la longue durée par l’apport de connaissances sur l’histoire des paysages et des peuplements, l’impact de l’utilisation ancienne des sols sur l’état du fonctionnement des écosystèmes forestiers actuels, les interactions entre l’hydrosystème et l’implantation du domaine de Chambord.

Plus d’informations en cliquant ici.

Responsable du projet

Xavier RODIER – Cités, Territoires, Environnement et Sociétés (CITERES – Équipe LAT), UMR 7324

Type de projet

Appel à Projet Régional d’Intérêt Régional 2014

Durée

2014-2017

Chantier associé

Chambord-Châteaux

Valmod

Modèles 3D réalistes et historiques pour la valorisation touristique du château de Chambord

Ce projet vise à la valorisation touristique du château de Chambord à partir de la collecte des données architecturales et historiques et de leur traitement numérique via des supports de diffusion à destination des différents publics.
Il s’agit de poursuivre l’étude de faisabilité et les premiers travaux de recherche engagés pour passer à une phase de collecte systématique et d’application en travaillant à une valorisation ludo-pédagogique des connaissances rassemblées ou produites.
Le public pourra ainsi naviguer dans différentes interprétations du Château de Chambord dans un format virtuel 3D représentant différentes époques, jusqu’à l’état actuel et même des propositions d’états futurs, tout en accédant selon le type de public, à des versions plus ou moins vulgarisées des diverses sources ayant servi à proposer ces interprétations.

Responsable scientifique

Xavier BRUNETAUD – Centre de Recherche sur la Matière Divisée (CRMD), FRE 3520

Type de projet

Appel à Projet Régional d’Intérêt Régional 2014

Durée

2014-2017

Chantier associé

Chambord-Châteaux

VIntAss

Actifs immatériels des vignobles / Vineyards’s Intangible Assets

Alors que la filière viticole régionale est aujourd’hui engagée dans une transformation profonde de ses pratiques, pour répondre aux changements du contexte sociétal et environnemental, émerge la nécessité de valoriser les savoir-faire viti-vinicoles, les traditions et la mémoire, actifs immatériels dont les vignerons sont dépositaires. Cependant, si la région Centre est la troisième grande région viticole française (trois millions d’hectolitres, 1 650 salariés permanents dans les exploitations des vins d’appellation), et si plus de 90% du vin produit bénéficie d’une AOP ou d’une IGP, les vins régionaux n’accèdent pas de la même manière à un marché désormais globalisé, et souffrent parfois d’un déficit d’identité et d’image lié à une incapacité à valoriser de concert, terroirs, paysages viticoles, savoir-faire et mémoire.

Avec la constitution, au sein de la région, d’un Vinopôle, les moyens de coordination existent désormais pour relayer des stratégies collectives de sauvegarde et de valorisation de ce patrimoine tant matériel qu’immatériel, en concertation avec les laboratoires de recherche de la région Centre-Val de Loire. Le présent projet propose un ensemble cohérent de mesures de sauvegarde, de documentation, de recherches, de transmission et de promotion, pour assurer la pérennité de ces savoir-faire viticoles hérités respectueux de la nature et de l’environnement et la préservation de la mémoire récente des vignobles, avec un programme spécifique d’archives orales et cartographiques, en fixant l’attention sur quatre appellations emblématiques de la région Centre : Chinon, Vouvray, Cour-Cheverny et Sancerre. L’objectif est de définir des stratégies de pilotage des actifs immatériels adaptées à ces différents terroirs viticoles et de proposer des kits numériques de médiation qui constitueront la vitrine (ou la partie visible) du projet, véhicules de marques territoriales.

Responsable scientifique

Thibaut BOULAY –  L’Équipe Alimentation (LÉA), EA 6294

Type de projet

Appel à Projet Régional d’Intérêt Régional 2015

Durée

2015-2018

Chantier associé

Vigne & Vin

VITI'ACTIF

Production de composés bioactifs issus de déchets de la viticulture

La viticulture est fortement dépendante de l’utilisation de produits phytosanitaires et doit aujourd’hui se ré-inventer afin de répondre aux enjeux actuels économiques, sanitaires, environnementaux et réglementaires. Le recours à des produits alternatifs d’origine naturel, sans risques toxicologiques et éco-toxicologiques, représente une des voies à intégrer pour parvenir à réduire la quantité d’intrants phytosanitaires classiques. Le projet VITI’ACTIF a pour objectif de développer des produits naturels biologiquement actifs de la vigne par la valorisation de déchets issus de l’industrie viticole et par des outils de biotechnologies. Des travaux récents du laboratoire BBV et de l’IFV Centre-Val de Loire ont mis en évidence le potentiel des extraits de sarments comme source de stilbènoïdes pour des applications en agriculture et en santé humaine. Ils ont permis de déterminer les composés fongicides les plus actifs, certains étant présents dans les extraits de sarments alors que d’autres non. Le projet VITI’ACTIF se propose d’augmenter l’activité des extraits de sarments par criblage des stilbènoïdes dans une vaste collection de cépage d’une part et d’autre part en produisant certains composés absents dans des systèmes biologiques hétérologues comme la levure.

Responsable scientifique

Arnaud LANOUE – Biomolécules et Biotechnologies Végétales (BBV), EA 2106

Type de projet

Appel à Projet Régional d’Intérêt Régional 2015

Durée

2015-2018

Chantier associé

Vigne & Vin

VitiTerroir

Modélisation multi-agent des terroirs viticoles ligériens

Le projet VitiTerroir a pour ambition de poser les bases d’une analyse dynamique des vignobles en région Centre dans le temps long, et offrir à terme un outil d’aide à la décision. Il s’agit non seulement de comprendre les possibles évolutions de la filière à court, moyen et long terme pour bâtir une stratégie de développement durable, mais aussi de contribuer à renforcer le secteur œnotouristique en l’adossant à une recherche historique de pointe.

La viticulture, pôle économique majeur pour la région Centre-Val de Loire, doit dans un avenir proche relever des défis cruciaux. Déjà soumise à une baisse de la consommation nationale, mais aussi à une forte concurrence commerciale, génératrices de reconfigurations possibles des vignobles, la viticulture doit se conformer aux exigences du Grenelle de l’environnement.
A cette nouvelle donne écologique peuvent s’ajouter des évolutions économiques, sociales, climatiques ou encore juridiques susceptibles de déboucher sur un remodelage des terroirs viticoles, selon un rythme et une ampleur inconnus à ce jour. Une lecture historique de ces dynamiques spatiales dans la longue durée (depuis le Moyen Âge jusqu’aux bouleversements les plus récents) offrira un outil de compréhension et d’évaluation des mutations actuelles et à venir.

Responsable scientifique

Samuel LETURCQ – Cités, Territoires, Environnement et Sociétés (CITERES – Équipe LAT), UMR 7324

Type de projet

Appel à Projet Régional d’Intérêt Régional 2013

Durée

2013-2016

Chantier associé

Vigne & Vin

VOLUBILIS

Préservation et valorisation du patrimoine antique marocain : Volubilis

La coopération entre la Région Centre et la Région de Meknès-Tafilalet est une opportunité de transfert et de mutualisation des connaissances dans le domaine de la conservation du patrimoine. Ce projet ambitionne de développer un ensemble d’outils destinés à préserver et valoriser le site antique de Volubilis. Ce patrimoine emblématique marocain et mondial est exposé à des dégradations qui mettent en danger sa durabilité et à terme son image. Le projet Volubilis vise à proposer des solutions durables de conservation du site, mais aussi à favoriser une responsabilisation du public afin qu’il devienne acteur de la conservation. Quelques missions internationales ont déjà travaillé avec les équipes locales via des actions de restauration ou de valorisation ponctuelles et localisées. Ce projet s’appuiera donc sur les résultats de ces travaux, et expérimentera de nouvelles solutions pour augmenter l’attractivité du site tout en garantissant son exploitation pérenne. Ainsi, en plus d’un inventaire historique, scientifique et technique, les matériaux et leur environnement seront étudiés afin de comprendre l’origine des dégradations et proposer des solutions durables de remédiation. Le tourisme patrimonial représente l’un des principaux vecteurs du développement socio-économique. C’est un tourisme local, national et international plus diversifié et plus durable qui est visé, via des actions permettant l’appropriation du site et sa conservation grâce aux synthèses documentaires et de vulgarisation scientifique, à de nouveaux supports de diffusion plus conviviaux et à des prestations de qualité dans un environnement sûr et attrayant.

Responsable scientifique

Muzahim AL-MUKHTAR – Laboratoire Pluridisciplinaire de Recherche en Ingénierie des Systèmes et Mécanique Energétique (PRISME), EA 4224

Type de projet

Appel à Projet Régional d’Intérêt Régional 2015

Durée

2015-2018

ZER-Pat

Pour une approche patrimoniale des zones écologiques réservoir dans l’écosystème viticole

Ce projet propose d’étudier les zones écologiques réservoirs (ZER : rangs de vigne
enherbés, tournières, pierriers, bandes fleuries et haies favorables à la faune auxiliaire) au sein d’un écosystème viticole (Sancerre), selon une approche patrimoniale (cartographie, édition d’une plaquette) afin de renforcer leur sauvegarde, valoriser leur histoire et favoriser leur réintroduction.
Le rôle des ZER comme siège d’une biodiversité fonctionnelle pour la régulation naturelle des ravageurs de la vigne est désormais bien établi et une réflexion s’est engagée sur leur valeur esthétique dans les paysages viticoles. Toutefois, les vignobles ont bien souvent connu, au cours des dernières décennies des remembrements, rendus nécessaire par la mécanisation et le triomphe de la monoculture, et les ZER n’occupent plus qu’une place marginale. Dans ce contexte, la commune de Sancerre fait figure d’exception, conservant un parcellaire dont les grandes lignes remontent à l’Ancien Régime. Les ZER du secteur étudié (Chavignol), véritable « fossile paysager », permettront ainsi une valorisation croisée inédite d’un patrimoine naturel, culturel et paysager négligé et menacé.

Responsable scientifique

Thibaut BOULAY –  L’Équipe Alimentation (LÉA), EA 6294

Type de projet

Appel à projet MSH Val-de-Loire 2014

Chantier associé

Vigne & Vin

 

Retour en haut de page